Grandir, Pratique

Langue des signes pour bébé (LSB) : le bilan

Nous avons commencé à utiliser la langue des signes pour bébés (LSB) avec notre bébé vers ses 4 mois. Notre fille n’a commencé véritablement à signer qu’à un an, début octobre 2014. Bilan : super ! Elle s’exprime, elle se sent écoutée. Même si nous ne comprenons pas toujours.

Rapide rappel avec « Le langage des signes (LSF) pour bébés« , que je viens de compléter de quelques lignes sur le lien entre langue des signes et acquisition du langage. 

6 mois d’attente avant que Bébé ne commence à signer

Contexte : Nous avions commencé à signer dès ses 4 ou 5 mois. La LSF n’était employée ni à la crèche, ni chez les grands-parents. Certains bébé commencent à signer vers 7 ou 8 mois. Pas elle. Nous avons peut-être manqué ses premiers signes, différents des nôtres : elle signe « encore » avec l’index, « dodo » la main sur l’oreille, « gâteau » la main sur la joue… C’est en visionnant des vidéos d’enfants utilisant la LSB que j’ai reconnu ses signes. Que nous y répondions l’a encouragée et lui a permis d’affiner ses gestes très rapidement.

Des signes utiles mais pas que

Parfois, elle invente ses signes : elle signe « manger » la main sur la bouche. Message clair. On cherche encore à décoder ceci : une main frotte le dessus de l’autre, paumes vers le sol. Serait-ce pour demander à être « changée » ? Enquête en cours. A 11 mois, elle pensait qu’encore signifiait musique (puisqu’on lui proposait de chanter « encore »). Après une explication vite comprise (3 min) (les marionnettes c’est « musique », tu veux « encore » à boire c’est pour répéter l’action), c’était intégré pour la « Musique ». Deux mois plus tard, « encore » signifie également « je veux » (faudrait lui apprendre ce signe en fait : c’est normal qu’un enfant utilise beaucoup cette idée de « je veux »).

Attention, y a des pièges : « Dodo » indique l’étage… Notre erreur : croire qu’elle signe ce qu’elle veut, alors qu’elle exprime une idée. Comme indiquer que son papa est à l’étage, et non l’envie d’aller dormir. Ce qui explique qu’elle signait « Dodo » et hurlait dès qu’on l’emmenait dans les escaliers. on a mis un peu de temps à comprendre, à prendre conscience qu’un enfant d’un an puisse exprimer autre chose que des besoins/envies.

Le signe du chat, celui de papa semblent encore trop « fins » pour elle. Mais elle sait miauler, aboyer et dire Papa (à son père, au téléphone, à sa mère, à son oncle, aux messieurs, aux papas de la crèche…).

Son vocabulaire actuel en langue des signes

Mise à jour de son lexique en LSF, les signes qu’elle utilise actuellement, pour que chacun puisse communiquer avec elle :

  • Encore
  • Gâteau
  • Dodo
  • Musique
  • Changer (la couche) C’est rigolo : quand on lui signe « changer », elle va directement à la salle de bain !
  • Eau
  • Fini En fait, nous faisons une version plus rapide, en répétant le signe deux fois, ce qui nous donne l’air d’agiter les mains au niveau des épaules. Peut-être est-ce ce qu’elle signe quand elle balance la main à hauteur d’épaule. A moins que ce ne soit « musique » ?
  • Sale On débute tout juste celui-ci. L’expression du visage est importante.
  • Jouer 
  • Papa 
  • Maman
  • Manger

Et le p’tit escargot (qu’elle adore et commence à signer tant bien que mal) !

Bilan de la LSB trois ans après… (màj 2018)

(avec beaucoup de recul donc)

Elle a aujourd’hui oublié tous ces signes, si pratiques pour communiquer discrètement. Pourtant, je ne peux pas dire qu’il n’en reste rien. Par exemple, je peux dire que ma fille a commencé à signer vers 1 an : je me souviens comme elle était heureuse de se faire comprendre. Par contre, je suis incapable de dire quand elle a commencé à parler.

LSB & Langage : notre expérience

Je sais que c’était tôt, et qu’elle parlait bien, à cause d’une anecdote dont je me souviens. Ouvrez la parenthèse. Juillet 2016, bientôt trois ans donc. La maman de sa copine de vacances est admirative de sa maîtrise du langage, richesse du vocabulaire, bonne syntaxe, et tout le toutim. Ok, c’est pas la première fois qu’on nous le dit. Sauf que la dame est orthophoniste, et nous donne donc son avis professionnel. Fin de la parenthèse.

Ah non. Rouvrez cette parenthèse. Cette anecdote peut éclairer ceux qui s’inquiètent d’un possible retard de langage induit par l’utilisation des signes. Chez nous, non. Je ne sais pas si la LSB l’a aidé en lui faisant comprendre comment communiquer, ou si d’avoir deux parents bavards amoureux des mots et une histoire lue chaque soir a plus joué.

La LSB a facilité nos relations alors qu’elle n’avait pas encore acquis le langage. A 11 mois, l’un des premiers signes a été « Encore » (mais qui signifiait pour elle « Musique »)(c’est ainsi qu’elle a appris à 11 mois également les marionnettes, pour « Musique »). Quelques semaines plus tard, ayant intégré le principe, c’est allé très vite. Par exemple, à 1 an, elle semblait avoir besoin de quelque chose (je crois que c’était pour monter sur le canapé ?). Je lui demande « Tu veux de l’aide ? », en signant aide (notre signe à nous, parce qu’on en a inventé aussi : se tapoter deux fois les deux épaules). Elle a tout de suite repris le geste, l’a assimilé immédiatement et ajouté à son répertoire.

Il y a eu aussi la « peur » (en forçant bien l’expression, très bien pour commencer à travailler sur la reconnaissance des émotions), le « lapin » (qu’elle disait « pin », comme le « pain » : utile pour savoir ce qu’elle voulait dire), « interdit » (beaucoup utilisé celui-ci, avec l’expression du visage qui va avec aussi)… Finalement, on en a appris pas mal, aidés par des cours avec une association et un petit livre sur la LSF. Pratique pour nous.

Important, l’expression du visage, surtout pour les émotions. Façon Fernandel ou De Funès 🙂

De son côté, à part l’aspect purement utile à ses yeux (Chocolat, aide, manger, changer la couche, boire…), notre enfant a visiblement beaucoup apprécié de pouvoir échanger avec nous. On a ainsi remarqué que ses « discussions » n’étaient pas purement utilitaires mais impliquaient aussi de décrire des choses ou de poser des questions (comme Papa est à l’étage, on rentre à la maison…) Je pense que chaque enfant désire communiquer avec les adultes, et la LSB leur en donne vraiment les moyens.

Publicités

1 réflexion au sujet de “Langue des signes pour bébé (LSB) : le bilan”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s