Babyphone : les critères pour le choisir

Après m’être perdue dans des détails comme numérique ou analogique, DETC, mode veilleuse, fonction berceuse et tout le toutim, voici les critères retenus chez nous pour le choix d’un babyphone.

Fonction vidéo : gadget pour les uns, utile pour les autres. Chez nous, elle sert à vérifier qu’un chat ne s’est pas faufilé dans la chambre. La vidéo évite de pointer son nez dès que bébé est réveillé, alors qu’il pourrait tranquillement jouer dans son lit. Avec cette fonction, l’option vision nocturne s’impose.

Talkie-walkie : je ne pense pas qu’une berceuse fredonnée via un écoute-bébé puisse remplacer la présence des parents. Par contre, j’ai constaté l’utilité de cette fonction quand bébé grandit, sort de son lit, va ennuyer ses frères et sœurs : un « attention, je vais monter » fait son effet. Et pas besoin de hurler depuis le rez-de-chaussée.

Affichage de la température : utile pour les jeunes mamans à qui l’on serine qu’il doit faire 19° dans la chambre. C’est pour ça que je la voulais. En pratique, je ne pense pas que ce soit archi utile.

Alimentation : le plus simple est sur secteur. Les piles, on n’en a jamais quand on en a besoin. La batterie, il faut penser à la recharger. Sur secteur, c’est mieux. Ou sur batterie pour le récepteur parent, si on veut l’accroche sur soi pour vadrouiller dans la maison ou le jardin.

Vox : à ne pas confondre avec « talkie-walkie ». Aussi appelée « activation à la voix ». La fonction vox signifie que la transmission (vidéo ou audio, au choix) s’active quand le bébé fait du bruit. Le reste du temps l’appareil est en veille, ce qui est plus économique et évite l’émission d’ondes en continu.

Signal visuel : des diodes indiquent le niveau de bruit dans la chambre de bébé. Bien pratique quand vous êtes dans une pièce bruyante ou que vous souhaitez couper le son, par exemple lorsque vous recevez des amis à dîner.

Les canaux de diffusion : le nombre de canaux disponibles est important si vous habitez en ville ou dans un immeuble, afin de ne pas subir les interférences d’autres appareils émettant des ondes. Changer de canal permet de ne pas capter le babyphone du voisin !

Emission d’ondes : un babyphone est composé de deux appareils, un émetteur dans la chambre du bébé et un récepteur avec les parents, qui communiquent par ondes. Voir l’article du Nouvel Obs sur les effets nocifs des ondes. La fonction vidéo et les portées longues signifient que les ondes sont plus puissantes. Par précaution, placer l’émetteur à au moins 1m du lit de bébé.

Et l’option « optionnelle mais sympa » : le branchement sur PC, pour surveiller bébé tout en geekant, ou pour transférer les vidéos/photos enregistrées depuis le babyphone !

Attention : certains sites d’avis ou de vente en ligne zappent des fonctionnalités. Le plus sûr est de se renseigner sur le site du constructeur : Babymoov, Philips, Béaba… Et avant d’acheter, un petit tour sur les avis de consommateurs est recommandé.

Publicités

3 commentaires sur “Babyphone : les critères pour le choisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s