Sexisme

Rose pour les filles, bleu pour les garçons

Pourquoi ?

La question a attiré les plus éminents esprits, c’est sûr. Pourquoi Einstein et consorts n’ont rien publié sur le sujet ? Tout simplement parce qu’ils n’ont pas su répondre. Par honte, ils ont caché avoir cherché en vain une réponse à cette question : pourquoi rose pour les filles, bleu pour les garçons ?

Cette répartition arbitraire des couleurs intrigue ou choque (ou indiffère, c’est vrai aussi). Pourtant, les recherches continuent, comme celles de ce photographe.*

Plusieurs pistes de réponse :

  • Au Moyen Age, le bleu était associé au ciel et les enfants de sexe masculin une bénédiction.
  • Puis le bleu est devenu la couleur de la Vierge Marie, et les filles ont hérité de cette couleur. Le rose est une version moins agressive du rouge viril, et a donc été associé aux garçons.
  • C’est devenu l’inverse à la fin du XIXe siècle. Mais en vrai, on habillait surtout les jeunes enfants en blanc… car c’est plus facile à laver.

L’apparition de teintures de meilleures qualités pour les vêtements + la société de consommation ont donné la possibilité d’individualiser les produits (vêtements, puis jouets…). On est repassé au rose pour les filles, bleu pour les garçons.

Ou on peut faire comme Storm et Pop, ces enfants élevés sans connaître leur genre. Sur le sujet, une chronique de Maïa Mazaurette avec des éléments très intéressants sur le conditionnement dès les premiers mois de bébé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s